Search
  • aveniretclimat

Pollution de l'air à Thaïlande

Updated: Jan 24



Durant la saison sèche, entre février et avril, un épais nuage de pollution recouvre une grande partie de l’Asie du Sud et du Sud-Est, provoquant de nombreux problèmes sanitaires (maladies respiratoires) et économiques (baisse de la fréquentation touristique, perturbation du trafic aérien). Contrairement aux aspects physico-chimiques et biophysiques (absence de précipitations en saison sèche, inversion des températures, combustion de biomasse notamment), les facteurs sociaux et économiques à l’origine de ce phénomène n’ont pas (ou peu) été étudiés pour l’instant. Dans le cadre d’un projet collaboratif nous montrons que ce nuage de pollution est aussi une production sociale : usages coutumiers du feu pour la gestion des forêts et des champs, transitions rapides vers l’agriculture de marché, exode rural, résidences secondaires dans les campagnes et développement de l’économie touristique, etc. Tous ces éléments contribuent à la constitution de savoirs, de récits et de représentations sur l’environnement qui font partie intégrante du problème de la pollution de l’air : ils en questionnent l’ancienneté, la réalité et la mesure ; ils en désignent fréquemment les responsables, avec pour conséquence de renforcer les divisions, réelles ou fantasmées, entre groupes ethniques, entre classes sociales ou entre urbains et ruraux ; enfin, ils sont repris, tout ou partie, par les décideurs locaux et influencent directement les politiques environnementales. Notre article présente les premiers résultats d’une recherche démarrée à l’automne 2018, en insistant sur son apport pour la sociologie de la connaissance, l’ethnologie de l’Asie du Sud-Est et l’anthropologie des crises environnementales en zone tropicale.

13 views0 comments